mai 29, 2018

« Nous avons souhaité placer ce festival sous le signe de l’humour, car notre époque a bien besoin de dérision pour être acceptable », résume Chantal Collombet, la présidente de l’association Âmes de théâtre en Bugey, organisatrice de l’événement.

Une vingtaine de spectacles

« Nous proposerons ainsi une vingtaine de spectacles du 3 au 12 août, sur le plateau d’Hauteville. Avec en tête d’affiche, Michel Boujenah, qui viendra avec son spectacle qui a fait le plein à la Gaîté Montparnasse, Ma vie encore plus rêvée. »

« J’ai toujours pensé qu’il était plus passionnant de rêver sa vie que de la vivre. C’est ainsi que je peux devenir un vrai “héros” et tout m’est permis. Et puis on va rire, je ferai tout pour cela puisque je me demande souvent si j’écris pour faire rire ou si je fais rire pour écrire », déclare le comédien au cœur de ce seul en scène complice avec le public.

Sur scène, la compagnie du Voyageur debout, fidèle de ce festival, présentera un show étonnant où se mêlent les arts du clown et du mime dans Voyage voyage. « Nous avons aussi invité, au fil de nos coups de cœur et de nos rencontres au Off d’Avignon, la Lyonnaise Delphine Delepaut. Dans une ambiance seventies, cette drôle de dame en Boney M fait en sorte que la croisière s’amuse. Un voyage hilarant au cœur des années soixante-dix. »

Le public retrouvera aussi Jacques Chambon, le Merlin de la série Kaamelott , dans Carton Rouge. Une comédie à quatre sur le monde du football et le dernier match d’un arbitre. Mais aussi Chraz. « Dans la veine des Bodin’s, l’humoriste moule à la louche dans La Josiane et moi , sa philosophie rurale en plein décalage avec la vie actuelle », commente la présidente.

Un festival qui offrira aussi une soirée de chants de gospel donnés dans le cadre naturel d’une carrière de pierre marbrière. Et aussi, dans un genre plus réaliste, une comédie interprétée par un enfant du pays, Mathieu Duboclard. Ce dernier excelle dans Les poings qui volent. Une plongée dans le monde de la boxe et des laissés pour compte de l’Amérique libérale, qui trouve son équilibre entre violence et humanité.

Note Festival de théâtre d’Hauteville du 3 au 12 août. Contact : 06.76.82.79.39 ou festivaltheatrehauteville.org

Source  : https://www.leprogres.fr/ain-01-edition-amberieu-et-bas-bugey/2018/05/17...